• Installation de l'arcade en ferronnerie et attache du rosier.

    La touche finaleLa touche finale


    votre commentaire
  • AMAY...quartier des Mirlondaines...120 m d'altitude. O°C premiéres gelées au sol

    Premières gelées au solPremières gelées au sol


    votre commentaire
  • Il manque, bien entendu, le poteau prévu pour recevoir le portail, ainsi que la dernière bordure en bèton comme finition.

    Phénomène que nous ignorerions, la ganivelle en châtaignier, après la pluie, laisse couler sur le sol une sorte de résine ( tanins peut-être ) assez disgracieuse et pas facile à enlever.

    Installation également d'un des pieds en ferronnerie pour l'arche qui surmontera l'entrée de garage.

    Dernière photo : situation antérieure. Bucolique mais un peu désordonnée. Attendez de voir tout cela en fleurs.yes

     

    ça...c'est fait !!ça...c'est fait !! ça...c'est fait !!ça...c'est fait !!


    votre commentaire
  • Après enlèvement des billes, dégagement des pieds de bille et remplacement par des bordures 30 x 100 x 6 gris/noir, comme du côté gauche de l'escalier. Cela a vraiment été très physique mais nous a permis d'enlever les racines de valérianes qui avaient colonisé l'endroit.

    Transfos ...suite 1

    Ensuite, placement de la ganivelle de part et d'autre de l'ancienne barrière à rue, avec quelques piquets de châtaignier, en soutien de la ganivelle , discrètement recoupés en biseau au sommet, et brûlés au chalumeau comme protection.

    Transfos ...suite 1

    La ganivelle a un écartement de 4 à 5 cm entre les éléments, et fait plus écran qu'un écartement de 7 à 8, comme on le voit fréquemment.

    La couleur du châtaignier est un peu forte, mais l'hiver, la pluie et le soleil vont patiner tout cela très rapidement.

    Il ne restera plus qu'à installer le poteau d'accroche du futur portail, mais cela, c'est une autre histoire. 


    votre commentaire
  • L'entrée de notre jardin, côté Nord, était devenue vieillotte. Les billes de chêne, installées dans les années 90, étaient pourries au niveau du pied et menaçaient de casser. Et, de plus, on avait envie de laisser respirer cet endroit.

    Un Acer Brilliantissimus avait été planté, il y a 5 ans, et commençait à prendre une belle place, mais à son pied, beaucoup de plantes végétaient.

     

    Nouvelles transformations

     

    Premier gros travaux : enlever les billes et les remplacer par les mêmes bordures en béton gris/noir que celles à côté de notre petit escalier.

    A leur place, installation d'une ganivelle en châtaignier ( intervalle de 4/5 cm )

    Comme d'habitude, c'est à Bourdon, près de Marche, que nous sommes allés les chercher.

    Nous imaginons dèjà les diverses vivaces traverser la clotûre et venir sourire aux passants 

    A suivre très bientôt ..... 


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique