• Après enlèvement des billes, dégagement des pieds de bille et remplacement par des bordures 30 x 100 x 6 gris/noir, comme du côté gauche de l'escalier. Cela a vraiment été très physique mais nous a permis d'enlever les racines de valérianes qui avaient colonisé l'endroit.

    Transfos ...suite 1

    Ensuite, placement de la ganivelle de part et d'autre de l'ancienne barrière à rue, avec quelques piquets de châtaignier, en soutien de la ganivelle , discrètement recoupés en biseau au sommet, et brûlés au chalumeau comme protection.

    Transfos ...suite 1

    La ganivelle a un écartement de 4 à 5 cm entre les éléments, et fait plus écran qu'un écartement de 7 à 8, comme on le voit fréquemment.

    La couleur du châtaignier est un peu forte, mais l'hiver, la pluie et le soleil vont patiner tout cela très rapidement.

    Il ne restera plus qu'à installer le poteau d'accroche du futur portail, mais cela, c'est une autre histoire. 


    votre commentaire
  • L'entrée de notre jardin, côté Nord, était devenue vieillotte. Les billes de chêne, installées dans les années 90, étaient pourries au niveau du pied et menaçaient de casser. Et, de plus, on avait envie de laisser respirer cet endroit.

    Un Acer Brilliantissimus avait été planté, il y a 5 ans, et commençait à prendre une belle place, mais à son pied, beaucoup de plantes végétaient.

     

    Nouvelles transformations

     

    Premier gros travaux : enlever les billes et les remplacer par les mêmes bordures en béton gris/noir que celles à côté de notre petit escalier.

    A leur place, installation d'une ganivelle en châtaignier ( intervalle de 4/5 cm )

    Comme d'habitude, c'est à Bourdon, près de Marche, que nous sommes allés les chercher.

    Nous imaginons dèjà les diverses vivaces traverser la clotûre et venir sourire aux passants 

    A suivre très bientôt ..... 


    votre commentaire
  • Saisir l'instantSaisir l'instant


    votre commentaire
  • Lors de nos portes ouvertes en Juin, quelques personnes ne comprenaient pas quand on parlait de rosiers remontants.

    Le terme n'est peut-être pas tout à fait adapté. On devrait parler de refleurissement en fin de saison. Comment le dit-on dans les autres langues ??

    En tous cas, cette année, nos rosiers remontants nous ont gratifiés de quelques plaisirs visuels.

    En voici quelques-uns. Pour les noms, ...désolé ! je vais devoir faire appel aux spécialistes.

    D'habitude, nous gardons une étiquette avec les noms accrochés aux pieds, mais là !! pas retrouvés 

    RemontanceRemontanceRemontanceRemontanceRemontanceRemontanceRemontanceRemontance


    votre commentaire
  • Nous n'y avons pas croisé des moniales en prière ....encore que ! ... mais beaucoup de passionnés de plantes, à la recherche de " Ah celle-là, elle est jolie. Je lui trouverais bien un petit coin !"

    Souvent, voire tout le temps, on y entre avec la volonté de ne pas dépasser un budget, mais on en sort avec beaucoup plus d'achats que prévu.

    Il est vrai que les tentations sont nombreuses. Certains font des prix excessifs sur des produits faciles à réaliser soi-même ( des "hanging baskets" à 45€ même anglais, faut être sérieux, quand même ), d'autres maintiennent des prix corrects ( comme Delabroye ) 

    Petit merci à Isabelle ...elle comprendra.

    Aywiers d'automneAywiers d'automne

    Et enfin la moisson du jour ..

    Aywiers d'automne


    votre commentaire